Où est Angela ?

À compter du 25 novembre à Besançon, lorsqu’une personne sera harcelée ou victime de violences dans l’espace public, elle pourra demander de l’aide auprès de certains commerces, restaurants et bars en exprimant le nom de code « où est Angela ? ». Reconnaissables par une affiche ou un macaron sur leur vitrine, ces derniers seront en capacité de mettre la personne en sécurité, appeler un taxi, la police ou la faire sortir par une autre porte tout en lui donnant les premières informations nécessaires (coordonnées des associations, numéros d’urgence…).

Porté par la Ville de Besançon, en partenariat avec le Centre d’Information sur les Droits de Femmes et des Familles ainsi que l’Union des Commerçants de Besançon, le dispositif Angela visera à lutter contre le harcèlement et plus généralement les violences sexistes et sexuelles, en créant des lieux refuges auprès des partenaires identifiés.

Aujourd’hui, une quarantaine de commerçants souhaitent adhérer au dispositif. Ils suivront une formation de sensibilisation animée par le CIDFF. Les premières sessions auront lieu entre le 15 septembre et le 15 octobre (dates communiquées ultérieurement).

La Ville de Besançon rappelle qu’il est encore temps de s’engager dans ce dispositif. Les commerçants (commerce de proximité, pharmacie, bar, boîte de nuit, transport…) intéressés sont invités à prendre contact par téléphone au 03 81 87 84 77 ou par mail à didier.roulin@besancon.fr pour s’inscrire.

Pour rappel :

  • 86% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement de rue ;
  • 100% des femmes ont déjà été harcelée ou agressées dans les transports en commun ;
  • 76% des femmes ont déjà été suivies dans la rue ;
  • 8 femmes sur 10 ont peur de sortir seules le soir.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×