Plan de sobriété de la Ville de Besançon

Extinction de l’éclairage public.

Pour nous permettre de faire face à l’envolée des prix et de faire face à la gravité de la crise que nous vivons, nous avons lancé un Plan de sobriété énergétique qui impose des actions immédiates et d’ampleur inédite. Nous accélérons la transition écologique dans laquelle nous nous sommes engagés afin de pouvoir maintenir un maximum de services publics pour les bisontines et bisontins. Consommons mieux et moins, et pour que cela soit le plus efficace, nous avons besoin de l’engagement de toutes et tous.

À Besançon, l’éclairage public représente près de 36% des dépenses totales en électricité (bâtiments et espace public hors chauffage). Eteindre l’éclairage public en milieu de nuit est un levier important qui va nous permettre de réaliser de réelles économies d’énergies.

Nous allons donc progressivement éteindre l’éclairage public entre 23h et 5h chaque jour dans certains quartiers selon le planning suivant :

  • Le 30 novembre 2022 à 23h, l’extinction s’est faite à Velotte, Chaudanne, Chapelle-des-Buis
  • Le 14 décembre 2022 à 23h s’est ajouté le quartier des Prés de Vaux – Bregille
  • Le 16 janvier 2023 à 23h nous avons complèté le dispositif en éteignant les quartiers Point du jour, Barre aux Chevaux, Montboucons et Tilleroyes 

Ces derniers ont été choisis en fonction de la structure du réseau d’éclairage public. Le créneau horaire d’extinction a été déterminé en considérant les horaires des derniers passages de transports en commun et du ramassage des ordures ménagères. La présence des caméras de surveillance nécessite ponctuellement le maintien de l’éclairage.

Par ailleurs, à Besançon, dès le 1er décembre, l’entreprise JCDecaux s’engage à nos côtés et va devancer l’application de la règlementation, qui deviendra obligatoire en juin 2023. L’éclairage du mobilier urbain d’information et des abris voyageurs des réseaux bus et tram sera donc coupé entre 1h et 6h, à l’exception des lignes de transport ayant des heures de fonctionnement plus larges. C’est 356 mobiliers urbains qui sont concernés, ce qui va représenter des économies d’environ 200 000 Kwh par an, soit une estimation de 40 000 € par an pour la Ville.

Des évolutions technologiques respectueuses de l’environnement

Les luminaires énergivores et vapeur de mercure ont été remplacés, les régulateurs de puissance à l’armoire de commande installés et les luminaires LED sont présents dès 2011. A partir de 2017, la détection de présence sur chemins piétons et sur pistes cyclables a été réalisée.

Besançon a également opté très tôt pour une température de couleur de 3 000K, alors que la plupart des agglomérations étaient sur une base de 4 000 K. Depuis début 2022, l’ensemble des luminaires d’éclairage public installés a, au maximum, une température de couleur de 2 700 K, ce qui est plus contraignant que la réglementation. Le choix de la température de couleur se fait en fonction de la typologie des lieux et des zones sensibles afin de respecter la biodiversité par exemple en bordure de rivière ou d’une trame verte.

Récemment, des températures de couleur type ambre de 1800 K ont été ajoutées. La nouvelle technologie « coupe flux » à l’arrière des luminaires permet quant à elle de préserver les espaces naturels environnants ne nécessitant pas d’éclairage.

Synthèse des mesures prises en matière d’économie d’énergie.

Découvrir la liste des mesures et les économies réalisées
Mesures actées Economie 2023
Mesures issues des décisions antérieures à septembre 2022
Plan de rénovation des gymnases 270 k€
Plan de rénovation des écoles et des crèches (effets 2023) 50 k€
Installation de leds dans les bâtiments (Musée du Temps, gymnases, Stade léo Lagrange)
8 nouvelles installations photovoltaïques 50 k€
Mesures mise en œuvre dès septembre 2022 400 k€
Baisse du chauffage à 19°C dans tous les bâtiments (sauf crèches, piscines et résidences autonomie du CCAS)
Extinction nocturne de mise en valeur des bâtiments
Baisse de la température des bassins et des halls de piscine de 1°C
Décalage de la saison de chauffe au 15 octobre
(1 dérogation pendant 1 semaine fin septembre mais relance généralisée du chauffage seulement le 3 novembre)
Total des économies des actions déjà validées 820 k€
Mesures mises en œuvre dès les vacances de Toussaint
Domaine des sports
Gymnases à 14°C (au lieu de 15°C à 18°C) et vestiaires à 18°C (change uniquement) – 21°C (douches) 12 000 euros
Fermeture du spa de la piscine Lafayette en semaine 7000 euros
Réduction de la température des petits bassins de 2,5°C 4000 euros
Suppression des douches dans 4 gymnases non chiffrable
Fermeture des gymnases à 21h pendant les vacances de Noël et d’hiver non chiffrable
Fermeture des gymnases de Brossolette, Résal et Clémenceau pendant les vacances de Noël et d’hiver 4000 euros
Réduction des interventions de surfaçage sur la glace de la patinoire (économie d’eau chaude) non chiffrable
Optimisation de l’intensité lumineuse dans les gymnases selon les usages 10 000 euros
Sous total Sport 37  000 à 45 000 euros
Domaine de la Culture
Baisse de la température des Musées du Centre (Beaux Arts, Temps, Maison Victor Hugo) à 18 °C 10 000 euros
Optimisation et/ou extinction de l’éclairage en dehors des heures d’ouverture au public (1 à 2 h de moins par jour)
dans les Musées et mise en place de détection de présence là où c’est utile
3000 euros
Isolation progressive des loges des animaux de la Citadelle non chiffrable
Optimisation de l’éclairage extérieur de la Citadelle (limité aux évènements) non chiffrable
Optimisation du chauffage dans les bibliothèques (adaptation de l’organisation des équipes)
arrêt du chauffage le lundi dans les salles de prêt
arrêt du chauffage dans les bureaux le samedi et fermeture de la salle Yano du Centre Pierre Bayle en hiver
non chiffrable
Baisse de la température des locaux d’archivage à 15°C et arrêt du chauffage pour les archives de la Rhodia non chiffrable
Sous total Domaine de la Culture 13 à 20 000 euros
Domaine des associations et de la vie des quartiers
Optimisation de la programmation du chauffage dans les locaux mis à disposition des associations
(sans programmation détaillée – pas de chauffage)
7000 euros
Limitation des locations de salle à 22h au lieu de 23h (gain d’1h de chauffage et d’éclairage) non chiffrable
Orientation des locations de salle vers les Maisons de Quartier pour limiter le chauffage ponctuelle de locaux non chiffrable
Campagne d’information et d’échanges avec les associations sur le thème de la sobriété énergétique en janvier non chiffrable
Sous total secteur associatifs et vie des quartiers 7 à 15000 euros
Domaine du CCAS
Rénovation thermique du siège du CCAS à Planoise non chiffrable
Isolation des sous planchers et calorifugeage des circuits de chauffage des résidences autonomies non chiffrable
Optimisation du chauffage tout en maintenant le niveau de confort dans les logements des résidents non chiffrable
Sous total secteur social Non chiffrable
Domaine de la voirie: Eclairage public sur la Ville
Accélération des programmes de remplacement des lampes par des leds 120 000 euros
Extinction de l’éclairage dans les quartiers résidentiels de Velotte-Chaudanne, Brégille-Près de Vaux, Tilleroyes entre 23h00 et 5h00 122 000 euros
Extinction des abris bus de minuit à 5h00 40000 euros
Total Eclairage Public Ville 282 000 euros
Total actions nouvelles 339 000 à 362 000 euros
Total des actions validées 1,2 millions environs
Pour 2022 et 2023 les actions réalisées par la mairie génèrent une économie de 1.2 millions d’euros soit un total de 10 % d’économie par an. La facture sera donc de 10.8 millions d’euros et non de 12 millions d’euros. D’autres pistes sont à l’étude qui pourraient nous faire atteindre 12.5 % d’économies par an. Sans les actions menées depuis 2008 nous aurions aujourd’hui une facture énergétique qui serait de 22 % plus élevée et donc qui s’élèverait à 14.5 millions d’euros au lieu des 12 millions prévus avant la mise en œuvre du plan d’action.

Vous pouvez aussi agir sur votre consommation et économiser l’électricité lors des périodes de forte consommation

Véritable météo de l’électricité, Ecowatt qualifie en temps réel le niveau de consommation des Français. A chaque instant, des signaux clairs guident le consommateur pour adopter les bons gestes et pour assurer le bon approvisionnement de tous en électricité.

Vous pouvez télécharger l’application mobile ou vous inscrire aux alertes SMS pour être informé chaque jour sur la situation du réseau électrique, être alerté en cas de risque de coupure et appliquer les bons gestes au bon moment.

En savoir plus sur EcoWatt
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×