Lutte contre les violences faites aux femmes

Ce contexte sanitaire inédit constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. Il est important de rappeler que l’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.

En cas de danger immédiat : 17
Violences conjugales
: 3919 (ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr)
Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)

Le dispositif permettant aux victimes de violences intra-familiales de se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile est reconduit. Les victimes de ces violences seront accueillies et l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre.

Au niveau local

Numéro d’urgence social : 115, géré par le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) la journée jusqu’à 17h30. Le relais est pris ensuite la nuit, le week-ends et les jours fériés par le Roseau (ADDSEA) qui est ouvert 7j/7j et 24h/24h.

Solidarité Femmes : la permanence téléphonique est assurée tous les jours de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h sauf les mardis et jeudis matin ainsi que les week-ends et jours fériés. (03 81 81 03 90). Les rendez-vous pour un accueil physique peuvent être pris à ce numéro.

Le CIDFF (Centre d’information des droits des Femmes et la Famille) est ouvert téléphoniquement les lundis, mardis, mercredis et jeudis de 9h à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 9h à 12h pour la prise de rendez-vous. En cas d’urgence, un rendez-vous physique sera proposé rapidement. (03 81 25 66 69)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×