Vous êtes ici :
: Rechercher dans la photothèque

Rechercher dans la photothèque

critères : mot-clef : Porte

90 dans notre sélection Coup de coeur ‹voir tous les résultats

diaporama

La porte Rivotte

La porte fut construite en deux étapes : Les tours en poivrière furent érigées en 1546 sous l'empereur Charles Quint et sont contemporaines de la tour de la Porte Taillée. L'avant-corps fut bâti plus tardivement au XVIIè siècle, sous Louis XIV, après la conquête française. Un soleil royal orne son fronton. L'aspect de la porte a beaucoup changé : En 1893, le fossé fut comblé, le pont-levis et la herse furent supprimés, les deux passages latéraux pour les piétons furent percés à travers les tours, réservant le passage central aux véhicules attelés. Au dessus de la voûte, ont peut encore lire l'inscription en lettres peintes, à demi effacées :"défense expresse de trotter".
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La porte Rivotte

La porte fut construite en deux étapes : Les tours en poivrière furent érigées en 1546 sous l'empereur Charles Quint et sont contemporaines de la tour de la Porte Taillée. L'avant-corps fut bâti plus tardivement au XVIIè siècle, sous Louis XIV, après la conquête française. Un soleil royal orne son fronton. L'aspect de la porte a beaucoup changé : En 1893, le fossé fut comblé, le pont-levis et la herse furent supprimés, les deux passages latéraux pour les piétons furent percés à travers les tours, réservant le passage central aux véhicules attelés. Au dessus de la voûte, ont peut encore lire l'inscription en lettres peintes, à demi effacées :"défense expresse de trotter".
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La porte Rivotte (1526)

La porte Rivotte (1526). La carte postale porte une petite erreur de date : La porte fut construite en deux étapes : Les tours en poivrière furent érigées en 1546 sous l'empereur Charles Quint et sont contemporaines de la tour de la Porte Taillée. L'avant-corps fut bâti plus tardivement au XVIIè siècle, sous Louis XIV, après la conquête française. Un soleil royal orne son fronton. L'aspect de la porte a beaucoup changé : En 1893, le fossé fut comblé, le pont-levis et la herse furent supprimés, les deux passages latéraux pour les piétons furent percés à travers les tours, réservant le passage central aux véhicules attelés. Au dessus de la voûte, ont peut encore lire l'inscription en lettres peintes, à demi effacées :"défense expresse de trotter".
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La Porte Taillée

Ce sont les Romains qui percèrent initialement le flanc de la colline afin d'amener à Vesontio l'eau de la source d'Arcier. Au cours des âges le passage fut élargi et aménagé pour devenir la porte défensive qu'on connaît aujourd'hui. Le corps de garde actuel fut construit en 1546, sous Charles Quint. Surmonté d'une tour de guet, il contrôlait l'accès à Besançon tant par la route que par la rivière.
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La Porte Taillée

Ce sont les Romains qui percèrent initialement le flanc de la colline afin d'amener à Vesontio l'eau de la source d'Arcier. Au cours des âges le passage fut élargi et aménagé pour devenir la porte défensive qu'on connaît aujourd'hui. Le corps de garde actuel fut construit en 1546, sous Charles Quint. Surmonté d'une tour de guet, il contrôlait l'accès à Besançon tant par la route que par la rivière.
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La Porte Taillée

Ce sont les Romains qui percèrent initialement le flanc de la colline afin d'amener à Vesontio l'eau de la source d'Arcier. Au cours des âges le passage fut élargi et aménagé pour devenir la porte défensive qu'on connaît aujourd'hui. Le corps de garde actuel fut construit en 1546, sous Charles Quint. Surmonté d'une tour de guet, il contrôlait l'accès à Besançon tant par la route que par la rivière.
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La porte Taillée

La porte Taillée, prise depuis la citadelle
Jérôme METTETAL - 5 août 2008

La porte taillée

Daniel PERRET-GENTIL

La Porte Taillée

Ce sont les Romains qui percèrent initialement le flanc de la colline afin d'amener à Vesontio l'eau de la source d'Arcier.
Au cours des âges le passage fut plusieurs fois élargi. Taillée et re-taillée, la porte mérite bien son nom.
La maisonette visible à travers le porche a été detruite.
Michael Gillespie - novembre 1983

La Porte Taillée sous la neige

Jusqu'en 1875, les portes de la ville étaient fermées chaque soir à 11 heures moins le quart (le signal était donné par le bourdon de Saint-Pierre). Elle étaient rouvertes le lendemain matin à quatre heures. Pour qui sortait de la ville, il fallait donc rentrer à temps, sous peine de devoir coucher à l'auberge.
Sur cette photo on distingue, ouverts, les deux lourds battants de bois. Depuis, la dernière maison, accolée à la porte et adossée à la falaise a été détruite. Le passage a été considérablement élargi.
La neige sur la route et les toits confère à cette image une atmosphère étrange.
Fernand Frachebois

La Porte Taillée vue de haut

La tour de guet de la Porte Taillée, vue de la Citadelle dans la brume d'un matin d'hiver ; dans le Doubs le reflet de "La Rhodia"
pascal hubert - février 2008

La Porte Taillée, vue depuis Bregille

Hervé DELA - 11 juillet 2007

La tour de Chamars

Tour bastionnée de Chamars : Vauban, remaniant les fortifications de la ville, munit le rempart le long du Doubs de six tours bastionnées de Chamars à Rivotte. Il en reste cinq : la tour de Chamars, la tour du Marais, la tour des Cordeliers, la tour de Bregilleet la tour de Rivotte. La Tour de Saint-Pierre, aujourd'hui détruite, se trouvait sensiblement au niveau du pont de la République.
A l'origine, les tours bastionnées dont le rôle était de porter des pièces d'artillerie, n'avaient pas de toiture.

Annie Fusis - 21 septembre 2005

La tour de la Pelote

Tour de la Pelote (souvent orthographiée Pelotte) : Construite en 1475, elle faisait partie des anciennes fortifications de la ville. Après la conquête française, Vauban, plutôt que la détruire, préféra l'intégrer dans son nouvel ensemble défensif moyennant d'importantes modifications.
Au pied de la tour, le ruisseau de la mouillère rejoint le Doubs.
Ammarées à la rive droite, trois barques lavandières.

Bibliothèque d'études - [1900-1940]

La Tour de la Porte Taillée

La toiture rénovée de la Tour de guet de la Porte Taillée.
Construite sous Charles Quint en 1546, elle avait pour vocation de contrôler l'accès à Besançon tant par la route que par le Doubs.
lucile genty - 20 août 2005

Le Doubs à la porte de Strasbourg [1900-1940]

Le quai Napoléon fut débaptisé après la chute de l'Empire. On lui donna alors le nom de Strasbourg pour honorer la ville qui soutenait alors un siège contre les Prussiens.
Au pied de tour de la Pelote (XVè s.) le ruisseau en partie canalisé de la Mouillère rejoint le Doubs.
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

Le Doubs à Tarragnoz

Vue sur le Doubs vers Besançon. Dans le fond, la porte Notre-Dame détruite en 1894. Sous le barrage, une péniche couverte d'une bâche, le bâtiment le plus avancé vers le Doubs n'a pas de toiture.
François Lassus

Le pont de Bregille

Vue sur le Doubs et la ville depuis le parc Micaud au début du siècle dernier. Longtemps, le village de Bregille ne communiqua avec Besançon que par un bac qui appartenait à l'archevêque. Si l'on voulait économiser le péage, il fallait emprunter le pont romain (pont de Battant) Un premier pont en bois, fut construit pour des raisons militaires en 1689. Il fut remplacé par un pont de pierre en 1837. On accédait à la ville par une porte fortifiée de Vauban qui fut abattue en 1886
FREDERIC MARCHIZET

Le pont du chemin de fer

Le pont de chemin de fer qui passe devant la porte Rivotte fut construit en 1884 pour la ligne Besançon-Le Locle via Morteau. Au sortir de la gare de la Mouillère, la voie ferrée traverse le Doubs sur ce viaduc et longe le flanc oriental de la citadelle sur une corniche taillée à mi-côte de la pente rocheuse. Cette corniche se continue avec quelques interruptions sous-terraines jusqu¿aux plateaux dont les étages vont en grandissant jusqu¿à Morteau et la frontière Suisse.

RENAUD HOUILLON - 7 octobre 2007

Le port fluvial en construction

Carte postale ancienne, vue prise depuis la citadelle.
Le bâtiment du port fluvial est en construction. L'armature en poutres de béton armé est achevée, ainsi que la couverture. Le remplissage des murs en brique reste à faire.
Plus tard, un étage supplémentaire sera construit, rendant moins proéminente la tour centrale.
Accolé au bastion, une sorte de hangard se trouve sur le passage de l'actuelle avenue Gaulard. L'accès à la ville doit donc encore se faire en totalité par la porte Rivotte.
Michel Beliard

Les anciens quais

Besançon « les anciens quais »
Maisons de Battant au niveau du Doubs, vers 1870, avec portes d'accès à la rivière (emplacement du quai de Strasbourg).
A droite, la tour de la Pelote.
Enseignes peintes à gauche : « entrée rue Battant 10, quincaillerie, serrurerie, outils » ; « Artisans et métiers, Cs Pingaud, rue Battant 10 ».

François Lassus

Lumineuse porte taillée !

Photo de nuit de la porte taillée à l'entrée de la ville.
Ludovic Godard - 15 septembre 2007

Lycée Jules Haag

L' école d'horlogerie, construite sur des plans de l'architecte P. Guadet, ouvrit ses portes en 1933, accueillant 400 élèves candidats aux métiers de l'horlogerie, de la bijouterie et de la micromécanique.
Denis Giraudot - 3 juin 2006

Merci les gars

un chasse neige au secours d'un autre chasse neige
il y a tellement neigé depuis 24h que le chasse neige est pris dans un bourlet rue de Dole ce dimanche matin
cette photo est dédicacée a tous les raleurs qui trouvent que les services de l'équipement ne font pas leur boulot
le chauffeur et son collègues tournent depuis minuit et il est 9h45!!
que chacun commence déja à déblayer son bout de trottoir devant sa porte avant de critiquer
Annie Fusis - 5 mars 2005

Michel Balland et le Jocker's Group

Michel Balland et le Jocker's Group à la salle des fêtes de la Maison des Jeunes de Palente en 1967. Photo Michel Brignot.
De g. à d. Marcel Vincent (saxo ténor), Jean Louis Haulet (trompette),Michel Nini (basse, futur Boeufs Attelés), Gérard Bidalot (saxo ténor), Michel Balland (chant et guitare), Christian Mourey (batterie), Pierre Mignot (orgue). Répertoire: les compositions du chanteur, Nino Ferrer, Eddy Mitchell, Otis Redding...
La même année, ils passent en première partie de Claude François au Palais des Sports. Ce soir là, Cloclo reçoit deux tomates dont une sur la couture du pantalon. L'idole se replia dans sa loge pour une heure de pure contrariété. Le Jocker's Group participa également au Jeu de la Chance sur France Inter de l'époque; après un bon début de parcours, ils sont éliminés à Clermont-Ferrand et dédommagés: un porte clef (à tirage limité).
christian mourey - 1967

ondulations sur l'eau

sous les ponts, les péniches et la porte taillée.
patrick debouche - 3 avril 2011

pont Bregille depuis le parc Micaud

Pont de Bregille : Longtemps, la ville ne communiqua avec le village de Bregille qu'au moyen d'un bac qui appartenait à l'archevêque. Un premier pont en bois, fut construit en 1689. Le pont de pierre sur piles fût mis en service en 1837. Il permettait l'accès à Besançon par une porte fortifiée de Vauban qui fut abattue en 1886. Le pont fut reconstruit après sa destruction pendant la dernière guerre.
Arnaud Schmitt - janvier 2002

Pont de Bregille

Vue prise depuis la promenade Micaud. Devant le pont, une barque lavandière. En arrière, le bastion et à l'horizon, le Front Royal de la citadelle. Noter l'importance de la végétation sur les deux berges.
Longtemps, le village de Bregille ne communica avec Besançon que par un bac qui appartenait à l'archevêque. Un premier pont en bois, fut construit pour des raisons militaires en 1689. Il fut remplacé par un pont de pierre en 1837. On accédait à la ville par une porte fortifiée de Vauban qui fut abattue en 1886.
François Lassus

Pont de Bregille et [fort Beauregard]

Pont de Bregille : Longtemps, la ville ne communiqua avec le village de Bregille qu'au moyen d'un bac qui appartenait à l'archevêque. Un premier pont en bois, fut construit en 1689. Le pont de pierre sur piles fût mis en service en 1837. Il permettait l'accès à Besançon par une porte fortifiée de Vauban qui fut abattue en 1886. Le pont fut reconstruit après sa destruction pendant la dernière guerre.
Bibliothèque d'études - [1900-1940]

Pont porte rivotte

La ligne SNCF Besançon-Le Locle via Morteau : Le pont de chemin de fer enjambe l'avenue Gaulard, à Rivotte.
Andrée Meyer - mai 1992


Les photos présentées dans la photothèque ne sont pas libres de droits.
Toute utilisation doit faire l'objet d'une demande écrite
: courriel