Vous êtes ici :
: cité des arts

cité des arts


logo de la CIté des Arts

Le projet de la Cité des Arts a été coordonné par la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon, en lien avec la Région Franche-Comté et la Ville de Besançon. Ce grand pôle culturel réunit, sur le site de l'ancien port fluvial de Besançon, le Conservatoire à rayonnement régional du Grand Besançon (CRR) ainsi que le Fonds régional d'art contemporain (FRAC).

Bâtiment de la Cité des Arts à Besançon

La conception architecturale de la Cité des Arts, située à Besançon, a été confiée à l'architecte japonais Kengo Kuma, qui a imaginé un projet symbolisant "la rencontre de la nature et de la ville, des habitants avec les berges du fleuve et des publics avec les pratiques culturelles".

A travers le bâtiment de la Cité des Arts, Kengo Kuma a su créer une architecture emblématique d'une nouvelle génération d'offres culturelles transdisciplinaires, ouvertes et rayonnantes.

Au détour des ses formes sculpturales, l'édifice invite à la découverte et à l'expérimentation. Il est aussi lieu d'échanges et de rencontres, incarné par le Passage des Arts, lien symbolique entre le Frac et le Conservatoire, entre la ville et le Doubs, entre le public et la culture.

Consulter le site de la Cité des Arts
www.citedesartsetdelaculture.fr


Pour en savoir plus sur le Frac, consultez la brochure Frac Franche-Comté, L'art dans la cité (pdf 3,4 Mo)

Consultez le site du Conservatoire
www.conservatoire.grandbesancon.fr

Passage des Arts

BÂTIMENT DE LA CITE DES ARTS, UN PARFAIT RESPECT DE L'ENVIRONNEMENT

 

La Cité des Arts a été pensée pour répondre aux exigences environnementales. Une démarche de certification du label Bâtiment Basse Consommation Effinergie est engagée grâce à une très faible estimation de la consommation énergétique : 65 kWh/m² et par an.

Une toiture pixellisée mêlant panneaux de verre, aluminium teinté, végétaux et 1200 m² de panneaux photovoltaïques pour l'énergie solaire permettra d'atteindre d'excellentes performances énergétiques.

Les façades de bois, de verre et d'aluminium forment un damier qui reprend le motif traditionnel japonais de l'ichimasu, motif présent dans les textiles japonais depuis plusieurs siècles et véritable signature de l'architecte Kengo Kuma.

Toiture pixelisée de la Cité des Arts

Façade de la Cité des Arts


L'isolation est optimale et une grande attention a été portée aux choix des matériaux utilisés comme le bois, présent dans les façades, la charpente et la structure du dernier étage.
Pour éviter d'avoir recours à la climatisation, le système de renouvellement naturel de l'air est couplé avec un plancher rafraîchissant, dans lequel circule de l'eau rafraîchie, et qui sert également l'hiver pour le chauffage. Pour ce dernier, une pompe à chaleur fonctionne sur l'eau de la nappe du Doubs.
Les eaux de pluie sont également ré-oxygénées et épurées dans des bassins extérieurs avant de rejoindre la rivière, au lieu d'être évacuées dans le réseau de collecte.

LA CITE DES ARTS REUNIT LE CONSERVATOIRE ET LE FRAC

La Cité des Arts s'étend sur plusieurs étages d'une superficie de 11 390 m².

Le Conservatoire
6 790 m² sur trois niveaux avec 80 salles d'enseignement, une salle d'orchestre, trois salles de répétition et plusieurs studios de travail. Les 80 professeurs (équivalent temps plein) bénéficient d'un superbe auditorium de 290 places aux qualités acoustiques et scénographiques manifestes.

Le FRAC
Plus de 4600 m² dont deux salles d'exposition de 400 et 100 m², une salle de conférences et des réserves pour ses collections.

Le Conservatoire et le FRAC travailleront en synergie grâce aux espaces communs situés au rez-de-chaussée du bâtiment, près du Passage des Arts : deux foyers d'accueil du public, un centre de ressources documentaires de 290 m² et un restaurant-salon de thé « Le Pixel ».

dernière modification le 24/01/2017 à 17h30