Vous êtes ici :
: Un site géogaphique exceptionnel

Un site géogaphique exceptionnel

forme de Besançon

La ville de Besançon s'inscrit dans un site géographique exceptionnel, produit d'une longue et complexe évolution géologique. Protégée par un méandre du Doubs dominé par une colline, cette place forte naturelle a révélé tout au long de l'histoire son exceptionnel caractère défensif.

C'est à l'intérieur de cette « boucle », fortifiée par des remparts successifs, que Besançon se développe pendant plus de vingt siècles.

Situé au croisement des grands axes de circulation, le site est choisi à l'époque gauloise par le peuple des Séquanes pour y implanter une première agglomération fortifiée appelée Vesontio. Dotée de ressources abondantes, la cité se développe et présente très tôt un urbanisme bien structuré.

En 58 avant J.-C., la conquête de la cité par Jules César amorce sa romanisation, qui s'accomplit par étapes en quelques décennies. La création de nouvelles voies et l'édification de nombreux monuments changent profondément son urbanisme.

L'affaiblissement de l'administration romaine à partir du milieu du IIIème siècle influe sur la physionomie des villes de l'Empire et induit le déclin progressif de Besançon.
Rattachée au Saint Empire romain germanique en 1032, la cité s'affirme durant le Moyen Âge comme un grand centre spirituel. Son renouveau se traduit principalement par l'édification de nombreuses églises et abbayes ; des fortifications, élevées aux XIVe et XVe siècles, assurent sa protection.

En 1519 Charles Quint devient empereur du Saint Empire romain germanique. Sous son règne, Besançon connaît l'une des périodes les plus prospères de son histoire. L'urbanisme profite de cet essor et les défenses sont considérablement améliorées.

Définitivement conquise par les français en 1674, la ville accède alors au statut de capitale provinciale. De grands travaux de construction et d'embellissement sont entrepris et son plan s'en trouve remanié. Vauban, qui a participé à la conquête, est chargé de la mise en défense de la cité. Il conçoit et fait réaliser un ensemble de fortifications, constitué d'une citadelle, de tours bastionnées et de remparts, parfaitement adapté à la géographie si caractéristique du site.

Le XIXe siècle est caractérisé par le développement des industries textiles et horlogères. La création de la gare, des voies ferrées et des grandes avenues durant la seconde moitié de ce siècle entraîne la construction de nouveaux quartiers en dehors des fortifications.