Vous êtes ici :
: L'affichage énergétique des bâtiments

L'affichage énergétique des bâtiments

L'affichage Display 

« Mise en oeuvre d'un programme européen commun, de sensibilisation aux économies d'énergie à travers une campagne d'affichage des performances énergétiques des bâtiments ».

L'affichage énergétique des bâtiments est plus connu sous l'appellation "affichage DISPLAY". Cet outil est uniformisé dans l'ensemble des pays européens, optimisant ainsi les comparaisons avec les autres pays. L'étiquette est à la fois un outil de communication et un outil stratégique.

Transparence et gestion des performances énergétiques sont 2 objectifs de cet outil. Il permet d'afficher publiquement les performances en énergie d'un bâtiment et aussi l'impact de celles-ci peuvent avoir sur l'environnement.

La compatibilité avec le diagnostic performance énergétique

 

L'affichage Display se présente sous la forme d'une "étiquette" assimilable à celle figurant sur les appareils électroménagers ou les biens immobiliers.

On utilisera l'appellation « affichage Display » pour les bâtiments publics, les entreprises et l'appellation « diagnostic performance énergétique » pour les biens des particuliers. La dénomination change, mais le procédé est le même. Depuis le 1er novembre 2006, le diagnostique de performance énergétique est obligatoire en accompagnement d'un acte de vente d'un bien immobilier. Et depuis le 1er juillet 2007, le propriétaire d'un bien est tenu de le fournir lors de location de son logement.

Dans les deux cas, il s'agit d'informer les usagers, le public, ou les futurs acquéreurs d'un logement, de la consommation énergétique d'un bâtiment public ou d'un bien immobilier, et de ses émissions en CO2.

L'usager d'un bien ou du bâtiment peut repérer d'une part, la consommation énergétique en kWhEnergie Primaire/m²/an et d'autre part, les émissions en CO2 pour le bâtiment en kg/m²/an. La consommation d'eau est également répertoriée.

Objectifs changement de classe

Le classement permet d'avoir une information sur la performance énergétique des bâtiments. La finalité de l'affichage est de valoriser le changement de classe : A, B, C, D, E, F et G. L'optique est de se rapprocher de la classe A, qui est la plus économe et la plus performante. La classe G étant la moins performante et davantage énergivore. Les valeurs des différentes classes ne sont pas identiques pour tous les bâtiments. Les bâtiments publics se divisent en trois classes : les bâtiments de type « bureau », les bâtiments à « usage continu » (ex : hôpitaux) et les bâtiments de type « autres » (tous les bâtiments non considérés comme bureau ou à usage continu).
Les énergies utilisées sont précisées sur l'affichage, avec leur part respective en pourcentage. Energies fossile, nucléaire, et renouvelable, il s'agit de considérer la proportion de chaque énergie en s'orientant davantage vers la part des énergies renouvelables.

Agir sur le comportement des usagers et le public est essentiel. Des conseils sur les gestes simples à effectuer au quotidien pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment, figurent sur l'affichage.

Le suivi énergétique du patrimoine permet à la Ville de créer elle même les étiquettes et de les accompagner par des campagnes de sensibilisation dans les bâtiments concernés.

Plus d'infos 

display-campaign.org

 L'affichage Energie DISPLAY: quand les bâtiments s'affichent.