Portail officiel de Besançon et du Grand Besançon

N°16
Janvier à mars 2014

Edito

 

EDITO

Des solutions qui fonctionnent

Les résultats des Familles Actives pour le Climat ayant bénéficié en 2013 de la visite de l'expert en maîtrise de l'énergie sont encourageants : une baisse de 19 % des émissions de gaz à effet de serre et de 16 % des consommations d'énergie sont estimés.

Les solutions que vous mettez en oeuvre pour réduire votre impact sur l'environnement portent leurs fruits, et à ce titre méritent d'être continuées et diffusées aux Bisontins et Grands Bisontins !

C'est pourquoi tout au long de cette année 2014, nous vous proposerons des ateliers, visites, et autres actions pour poursuivre ces objectifs de maîtrise de consommations d'énergie et d'eau, de limitation de production de déchet, de mobilité multiple et de meilleure qualité de l'air intérieur.

Philippe Pruniaux

Philippe PRUNIAUX

Chargé d'opération "Familles Actives pour le Climat"

L'éco geste du mois

L'ECO-GESTE DU MOIS

Mousseurs limiteurs

Un prix mini pour un gain maxi : c'est le mousseur limiteur de débit !

Un robinet équipé d'un mousseur classique laisse passer un débit de 12 litres par minute en moyenne, alors qu'un mousseur limiteur de débit le réduit à 6 litres par minute, tout en conservant le même confort d'utilisation. L'investissement de quelques euros s'amortit en quelques mois.

Alors n'attendez plus, changez vos mousseurs pour des modèles économes, en vente dans les magasins de bricolage par exemple (bien vérifier qu'il s'agit d'un mousseur économe et pas d'un mousseur simple : c'est précisé sur l'emballage : - 50 % ou 6 litres minutes), et faites circuler l'info éco-geste !
 

Retour sur...

 

RETOUR SUR...

Réunion défis énergie

Les défis énergie

Le 15 janvier dernier, la réunion bilan des défis énergie s'est déroulée au Centre technique municipal de Besançon. 11 familles ont relevé le défi. Il s'agissait de faire baisser leur consommation d'électricité et / ou de chauffage de 10 % au moins entre 2012 et 2013.
Les défis énergie ont été remplis : pour l'électricité la baisse globale des consommations a été de 10,1 %, et pour le chauffage de 16,75 % !

 

Chaque participant a présenté ses moyens mis en oeuvre pour réduire ses consommations :


Pour l'électricité : les participants ont opté d'abord pour des petits investissements comme la mise en place systématique de lampes basse consommation et la suppression des veilles sur les appareils électroménagers avec des multiprises à interrupteurs.
Du côté des investissements plus conséquents, le remplacement de réfrigérateurs et de congélateurs vétustes (datant de plus de 20 ans) par des modèles A+ a été retenu.


Pour le chauffage : les gestes quotidiens ont permis une réduction substantielle des consommations de chauffage, notamment avec le réglage du thermostat sur une température réduite quand on est absent du logement, ainsi que penser à fermer les volets la nuit.
Certains participants ont fait réaliser des travaux plus conséquents : complément d'isolation thermique dans les combles, installation d'une VMC double flux, ou changement du mode de chauffage (passage du fioul à un chauffage solaire et passage du fioul à une pompe à chaleur).


Les difficultés rencontrées pour relever les défis ont également été abordées : essentiellement les modifications des habitudes et le coût élevé de certains investissements (isolation thermique et changement de mode de production de chauffage).
 

Le dossier

 

LE DOSSIER

Composteurs collectifs

Le compostage collectif

« Lorsqu'on sait que les déchets organiques constituent environ 30 % du poids d'une poubelle, on se dit qu'il est possible d'agir ». C'est vrai pour un habitant en maison individuelle mais aussi en habitat collectif ! A l'heure où se préparent les assemblées générales de copropriétés, c'est le moment de se poser la question du compostage collectif. A ce jour près de 140 copropriétés ont déjà initié la démarche, pourquoi pas la votre ?


En décidant collectivement de recycler les biodéchets sur place, on peut arriver à maîtriser sa facture tout en contribuant à préserver l'environnement. Comment faire pour installer un composteur au pied de son immeuble ?

 

Voici quelques principes simples qu'il est bon de rappeler : d'abord trouver quelques m² d'espaces verts pour y installer les composteurs, c'est en général assez simple. Puis, deux personnes volontaires pour devenir « guides composteurs », c'est-à-dire les personnes référentes pour le compostage au sein de la résidence. Celles-ci peuvent être aussi bien des copropriétaires que des locataires. Enfin, il faut que le projet soit validé par l'assemblée générale des copropriétaires. Pour cette étape clé, le SYBERT peut, aux côtés du syndic de gestion et des habitants, présenter les avantages et les contraintes du compostage collectif.
 

Brassage du compost

Une fois le projet accepté, l'aventure peut démarrer : inauguration des composteurs avec l'ensemble des habitants, conseils pratiques apportés au fil des mois par l'intermédiaire des salariés de l'association Trivial Compost. Ces experts en compostage permettent aux habitants d'acquérir peu à peu les bons gestes pour obtenir du bon compost. La livraison sur site de broyat de branches (la première année) est également un atout supplémentaire pour la réussite des projets.


Si vous souhaitez aborder le sujet lors de la prochaine assemblée générale de votre copropriété, contactez le SYBERT au 03 81 87 85 23 ou sur www.sybert.fr.

Agenda

AGENDA

Ateliers et visites prévues pour les Familles Actives pour le Climat de fin février à fin mars 2014


• Mercredi 26 février : atelier rénovation thermique dans l’habitat : quels travaux et quelles aides financières ? Au Centre Technique Municipal de Besançon.
Les différents travaux de rénovation thermique de l’habitat ainsi que les nouvelles aides financières 2014 seront passées en revue.


• Samedi 1er mars : visite d’une maison à Franois d’une famille qui a mis en œuvre une rénovation thermique.
Des travaux d’isolation thermique (une partie des murs intérieurs et les fenêtres), l’installation d ‘une ventilation hygroréglable, et un chauffe-eau solaire ont permis à cette maison d’être lauréat Bâtiment Basse Consommation rénovation dans le cadre du programme régional Effilogis (www.effilogis.fr).


• Mercredi 12 mars : visite de la station de mesure de la qualité de l’air ambiant rue Mégevand à Besançon suivi d’un atelier sur la qualité de l’air intérieur.
La station rue Mégevand mesure la pollution de l’air due notamment au trafic routier. La visite sera suivie d’une sensibilisation sur la qualité de l’air intérieur dans l’habitat par Atmo Franche-Comté (www.atmo-franche-comte.org).


• Mardi 18 mars : visite de la station de potabilisation d’eau de la Malatte.
La Bisontine, l’eau du robinet des Bisontins est reconnue pour sa qualité. Venez découvrir comment l’eau des sources d’Arcier est traitée pour arriver à ce résultat.


• Samedi 29 mars : atelier sur le compostage et la préparation du potager au musée des maisons comtoises de Nancray.
Tout ce qu’il faut savoir pour préparer son jardin biologique sera abordé : amendement, choix des graines et des plants, les bonnes associations de plantes, les engrais verts, la rotation des cultures, comment préparer la terre... (www.maisons-comtoises.org).

Pour vous inscrire à une ou plusieurs activité(s), merci d’envoyer un courriel à philippe.pruniaux@besancon.fr ou par téléphone au 03 81 41 56 46.

Retrouvez la rubrique « Familles Actives pour le Climat » sur le site Internet de la Ville de Besançon et son agglomération !

         

 Pour vous désabonner