Eclairage public

L'éclairage public est un service proposé par les villes. Sécuriser les rues pour les piétons, améliorer la visibilité des automobilistes, l'éclairage public est une nécessité au quotidien. C'est également un poste de dépense significatif pour la collectivité. 

En 2007, l'éclairage public et les bâtiments représentaient :

  • 270 000 m² et 990 000 m3 chauffés et éclairés
  • 872 contrats d'énergie gérés
  • 66,1 GWh consommés
  • 4 133 654 € dépensés
  • 25 188 tonnes de CO2 rejetées

En 2010, la Ville de Besançon a fait le choix de rénover son réseau d'éclairage public afin de limiter le gaspillage énergétique résultant d'installations vétustes, tout en générant des économies. 

Les mesures prises 

  • un programme de modernisation avec un plan pluri-annuel,
  • un emprunt,
  • l' identification du bon niveau de l'éclairage public.

Pour moderniser son éclairage public, la Ville a réalisé un emprunt qui sera remboursé par les économies d'énergie réalisées. Il s'agit d'une démonstration d'économie d'énergie grâce à l'autofinancement du remplacement des lanternes de l'éclairage public..

70 000 € par an sont économisés par la Ville, grâce à la rénovation de son réseau d'éclairage public.

  • 2110 lampadaires vétustes de l'éclairage public municipal, pour la plupart équipés de lampes Fluo-ballon, grosses consommatrices d'énergie (125 W) ont été remplacés, dès cette année 2010 et pourvus de lampes Sodium haute pression (70 W) pour une économie annuelle de 39 000€ sur la facture EDF et de 492 000 KWh sur la consommation ou encore 58 tonnes de CO² non émises dans l'atmosphère.
     
  • 31 000€ sont également économisés grâce à l'installation de 38 régulateurs. Soit, une économie de 573 000 KWh ou encore 97 tonnes de CO² non émise dans l'atmosphère. Grâce à ces régulateurs, l'éclairage public se met en veilleuse toutes les nuits de 22h à 6h et à partir de 18h, si le besoin s'en fait sentir, les soirs de grand froid. Ce qui permet une économie de 32% de la consommation pour une baisse de la lumière de 50 %. L'objectif est de soulager le réseau et de sensibiliser les bisontins aux économies d'énergie.

Avec ces nouveaux dispositifs, la Ville économisera 1 million de KWh par an soit 10 % de sa consommation annuelle en éclairage public. Pour financer cette opération, le Maire a eu recours un montage financier original : il a lancé un emprunt remboursé par les économies d'énergie, dans le temps record d'une dizaine d'années (dans le domaine de l'éclairage public, le retour sur investissement se situe généralement entre 30 et 40 ans).

Dossier de presse : Renouvellement durable de l'éclairage public