L'Europe s'engage sur le territoire du Grand Besançon

Sur la période de programmation 2007/2013, l'intervention de l'Union européenne a permis l'éclosion de plus de 50 projets sur le territoire de l'agglomération bisontine avec près de 11 millions d'euros accordés au Grand Besançon, à la Ville de Besançon et à leurs partenaires. Sur la période 2014/2020, d’autres projets pourront à leur tour émerger grâce à ces financements européens.

Deux fonds européens sont principalement concernés :

  • le Fonds européen de développement régional (FEDER)
  • le Fonds social européen (FSE)

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) est aujourd’hui entièrement géré par la Région, devenue autorité de gestion. Le Fonds social européen (FSE) est quant à lui géré par la Région (pour le volet formation professionnelle) et les services déconcentrés de l'Etat (pour les volets emploi et inclusion).
La Commission européenne gère également directement certaines contractualisations comme le programme européen Life+.

 

Logos européens

La contribution de l'Europe dans la réalisation des projets

L'Europe apporte son soutien financier à des projets innovants et porteurs d'avenir pour la compétitivité du territoire, remplissant un objectif environnemental, économique, social et de développement.

Dans le cadre de sa politique régionale, également dite politique de cohésion économique et sociale, l'Union européenne a pour objectif de réduire l'écart entre les niveaux de développement des diverses régions. A ce titre, près de 352 milliards d'euros y sont consacrés sur la période 2014/2020, soit un tiers du budget de l'Union Européenne. Ces ressources sont utilisées pour financer des infrastructures stratégiques en matière de transport et de communication, favoriser la transition vers une économie plus respectueuse de l'environnement, aider les petites et moyennes entreprises (PME) à devenir plus innovantes et plus compétitives, créer des emplois nouveaux et durables, renforcer et moderniser les systèmes d'enseignement et construire une société plus inclusive.

Sur le territoire du Grand Besançon, de nombreux projets portés par les collectivités, les acteurs économiques et associatifs ont pu être financés par l'Union européenne, leur conférant ainsi une vraie valeur ajoutée.

 

Quelques exemples du soutien européen aux projets du Grand Besançon et de la ville de Besançon

  • Réhabilitation des espaces publics autour des Passages Pasteur :
    Subvention FEDER de 250 725 ¤, soit 35% des dépenses éligibles (716 359 ¤ HT)

Aménagement rue du Lycée

  • Construction d'un Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) - Cité des Arts
    2,5 millions d'euros (FEDER) soit 12 % du coût total du projet (20 427 000 euros HT)

La Cité des Arts - David Cesbron/ Région Franche-Comté

  • Construction d'une Salle des musiques actuelles (Rodia)
    2,013 millions d'euros (FEDER) soit 35 % du coût total du projet (5 752 430 euros HT)

La Rodia à Besançon

  • Parcs d'innovation TEMIS I et II
    2,35 millions d'euros pour différents projets d'aménagement, d'immobilier d'entreprise, de crèche et de fibrage optique (SEDD, SM PSI, Batifranc)
  • Programme LIFE « waste on a diet » (« les déchets au régime »)
    1 777 810 euros (Programme LIFE) soit 36 % du coût total du projet (4 876 996 euros)
  • Réduction de la vulnérabilité aux inondations de l'ilot pasteur : subvention de 123 095 ¤ (soit 14,53 % du coût total du projet de 847 156 ¤ HT)
  • Programme de prévention et de lutte non-chimique contre la renouée du japon : subvention de 84 568 ¤ (soit 40% du coût total du projet de 211 420 ¤ HT)
  • Poste de conseiller en énergie partagé : subvention de 30 000 ¤ (soit 20% du coût total du projet de 150 000 ¤ TTC)
  • Etude de promotion du potentiel géothermique du territoire grand bisontin :
    Subvention FEDER de 14 299 ¤, soit 30% du coût total du projet (47 663 ¤ TTC)
  • Réalisation d'un tramway : assistance à maîtrise d'ouvrage
    900 000 euros (FEDER) soit 23 % du coût total du projet (3 869 000 euros HT)

Tramway, place Flore - Exalta - Visuel non contractuel

  • Extension du dépôt de bus GINKO
    600 000 euros (FEDER) soit 24 % du coût total du projet (2 526 976 euros HT)

Intérieur du dépôt de bus Ginko

  • Liaisons fonctionnelles Hauts du Chazal – Planoise
    500 000 euros (FEDER) soit 32 % du coût total du projet (1 531 343 euros HT)
  • Plan d'action municipal pour l'égalité des chances
    53 621 euros (phase 1), 58 068 (phase 2), 124 675 (phase 3) soit 50 % du coût total des projets (107 241, 116 136 et 356 213 euros TTC)
  • Raccordement de l'extension du CHU au réseau de chauffage urbain de Besançon – Planoise
    167 224 euros (FEDER) soit 16 % du coût total du projet (1 026 769 euros HT
  • Participation au réseau ESIMEC (stratégie économique et innovation dans les villes moyennes)
    51 560 euros (Urbact) soit 70 % du coût total du projet (73 656 euros HT)
  • Campagne de communication pour limiter les voitures en centre-ville et promouvoir les transports en bus
    19 510 euros (Programme européen Energie Intelligente en Europe) soit 100 % du coût total du projet.
  • Plan local d'économies d'énergie et de maitrise des charges : subvention de 45 378 ¤ (soit 35% du coût total du projet de 181 514 ¤ TTC)
  • Actions 2013 du PCET : subvention de 30 530 ¤ (soit 50% du coût total du projet de 61 060 ¤ TTC)

Quelques sites pour en savoir plus sur les fonds européens :


dernière modification le 07/01/2016 à 15h36