Un environnement favorable aux entreprises

La compétence du Grand Besançon dans le domaine du développement économique se traduit par la mise à disposition d'équipements, de services et de foncier, pour créer un environnement favorable aux entreprises désireuses de s'implanter ou se développer sur le territoire de l'agglomération.

LES TECHNOPOLES

Les 2 technopoles TEMIS et TEMIS Santé constituent les deux parcs "high tech" qui sont déjà en service. Elles sont destinées à favoriser les synergies entre industrie, recherche, formation dans les microtechniques et la santé. Elles accueillent des services et des activités de recherche, de production et de tertiaire.

Le parc d'activités à créer autour de la gare nouvelle à Auxon sera également un pôle high-tech, de même que celui qui sera développé autour de la gare Viotte.

LE TERTIAIRE

Le futur parc des Portes de Vesoul au Nord de la ville de Besançon développera une vocation tertiaire et permettra ainsi de participer à la requalification de la rue de Vesoul.
En complément des activités, il est prévu de créer de nouveaux logements.

LE COMMERCIAL

Le site des "Marnières", situé à l'Est de l'agglomération sur la commune de Chalezeule est dédié à l'activité commerciale sur environ 30 ha. Il est prévu de compléter les implantations actuelles et de créer un grand pôle commercial contribuant à la valorisation de l'entrée Est, en complément des aménagements routiers et du terminus du tramway.

L'INDUSTRIE ET L'ARTISANAT

Plusieurs sites sont envisagés ou en cours de réalisation venant compléter l'offre économique du Noret et La Fayette.

La zone dite de l'Echange, située à proximité de l'échangeur Ouest de l'agglomération, offre un potentiel de 50 ha pour des activités industrielles voire des activités logistiques. Sa réalisation, engagée début 2007, est sous maîtrise d'ouvrage SMAIBO.

La valorisation du site de Marchaux-Chaudefontaine est à l'étude. Située à proximité de l'échangeur de l'A36 sur 70 ha au total, cette zone a pour vocation l'accueil d'entreprises logistiques industrielles et artisanales.

Les zones de Besançon-Franois et des Andiers, déclarées d'intérêt communautaire, sont envisagées à moyen terme.